Tout savoir sur les conventions CIDRE et CIDE COP

Convention-Cidre-Cid-Cop

 

Le monde de l’assurance a son jargon..

Lorsque vous sollicitez votre assureur habitation, il vous répond souvent en utilisant des mots qui semblent important à ses yeux, mais qui ne signifient pas grand-chose pour vous.

Lors d’un dégât des eaux, ses mots favoris sont souvent conventions CIDRE et CIDE COP.

 

Quèsaco ?

 

La CIDRE et la CIDE COP sont deux conventions d’assurance, c’est-à-dire deux textes officiels, qui déterminent le comportement des assureurs entre eux, en cas de dégâts des eaux.

De manière extrêmement schématique, lorsqu’il y a plusieurs assureurs susceptibles d’intervenir pour indemniser un dégât des eaux, (assureur du locataire, du propriétaire, du voisin, de la copropriété…) la CIDRE et la CIDE COP indiquent quel assureur doit payer quoi et à qui.

La CIDRE (Convention d’Indemnisation Directe et de Renonciation à Recours) s’applique quel que soit le logement pour la plupart des dégâts des eaux dont les dommages sont de faible ampleur.

La CIDE COP (Convention d’Indemnisation Dégâts des Eaux dans la Copropriété) ne s’applique qu’au sein des immeubles en copropriété lorsque la CIDRE ne s’applique pas.

A quoi ça sert ?

 

Normalement, dans les textes ces conventions ont pour objectif de faciliter le remboursement. Elles règlent des problèmes juridiques et assurantiels importants. Sans ces deux conventions, les délais d’indemnisations seraient encore plus longs.

Si ça doit aller vite, pourquoi c’est si long ?

Il s’agit de textes officiels complexes. Peu de personnes, maitrisent toutes les subtilités de ce texte intégral, même au sein des compagnies d’assurance !

Cette complexité conduit souvent à des discours divergents entre assureurs, experts d’assurances et syndic. Notamment pour savoir qui paye, et cela ralenti considérablement l’indemnisation.

 

Comment s’en sortir simplement ?

 

Il est important de savoir que ces conventions ne vous sont pas opposables, c’est-à-dire que rien ne vous oblige à les subir.

Votre assureur est tenu de respecter votre contrat d’assurance habitation. Si le dégât des eaux dans votre logement est garanti, vous pouvez exiger de votre assureur qu’il vous indemnise l’intégralité de vos dommages. Et même si les deux conventions d’assurance (CIDRE, CIDE COP) indiquent que ce n’est pas à lui de vous indemniser.

Si malgré ce conseil, vous trouvez que cela traîne trop, et que les conventions CIDRE et CIDE COP vous donne des mots de tête, il reste une solution simple à tous vos problèmes : appelez aukazou !

 

 

Aukazou offre aux particuliers l’opportunité unique de déléguer gratuitement la gestion de leur dégât des eaux à un tiers de confiance professionnel. Cela leur permet de voir leur sinistre se régler facilement, au mieux et au plus vite.

 

 

Cet article a été rédigé par Aukazou, le spécialiste du dégât des eaux.

Venez découvrir Aukazou en cliquant ici, devis de remise en état gratuit et gestion globale de votre sinistre pour particuliers et professionnels.

 

 

Retrouvez-nous sur www.aukazou.fr !
contact@aukazou.fr / 01.79.72.79.11

 

19 mars 2018

 

Tout ce qu’il faut savoir lorsque vous êtes victime d’un dégât des eaux : le Guide gratuit.

Revenir sur le blog