Etre bien assuré(e) contre le dégât des eaux

Etre_bien_assure_dégât_des_eaux

La garantie dégât des eaux

 

Depuis maintenant plusieurs mois, Aukazou vous parle de dégât des eaux. Mais connaissez-vous réellement cette garantie ? Etes-vous sûr d’être bien assuré(e) en cas de  dégât des eaux ? Laissez-nous vous livrer de précieux conseils afin de vérifier votre contrat habitation !

La garantie dégât des eaux (ou DDE pour les initiés) à pour objet d’indemniser les dommages accidentels causés par l’eau aux biens assurés (bâtiments, mobilier, décoration…). Tous les dommages déclarés ? Eh bien non !

Il existe un certain nombre de différences entre les contrats commercialisés par les assureurs.

Pour vous aider à y voir plus clair, nous avons classé les contrats en trois catégories : basiques, standards ou premiums.

Les contrats basiques :

La garantie dégât des eaux couvre les dommages résultants de :

  • ruptures de canalisations d’alimentation en eau, d’évacuation des eaux ou de chauffage lorsque ces canalisations ne sont pas enterrées y compris en cas de gel,
  • débordements de baignoires, de lavabos, de WC, de douches ou autres appareils sanitaires),
  • d’engorgements de canalisations d’évacuations d’eau,
  • d’infiltrations au travers des toitures,
  • fuite, débordements, ruptures d’appareil telles que machine à laver, lave-vaisselle, ballon d’eau chaude.

Et c’est tout…

Les contrats standards :

En plus des garanties basiques, la garantie dégât des eaux couvre une ou plusieurs origines complémentaires. Elle peut prendre en charge l’indemnisation des dommages résultants de :

  • d’infiltrations au travers des joints d’étanchéité au pourtour des baignoires, lavabo éviers, bac de douches,
  • d’infiltrations au travers des carrelages et joints de carrelage des installations sanitaires (parois de douche),
  • renversement ou rupture de récipients (aquarium…),
  • d’infiltrations au travers des façades d’immeubles ou de maisons.

C’est correct, mais il y a mieux…

Les contrats premiums :

En plus des garanties standards, la garantie dégât des eaux couvre une ou plusieurs origines complémentaires. Elle peut prendre en charge la déclaration de dommages résultants de :

  • d’entrées d’eau au travers des portes et fenêtres (quand elles ne sont pas ouvertes),
  • fuites ou ruptures de canalisations enterrées,
  • refoulement d’égouts (NB : parfois cette garantie figure au chapitre événements climatiques),
  • ruissellements des eaux pluviales (NB : parfois cette garantie figure au chapitre événements climatiques et peut être pris en charge au titre de la garantie Catastrophe naturelle lors d’événements d’intensité exceptionnelle),
  • débordement d’étendues d’eaux (NB : parfois cette garantie figure au chapitre événements climatiques et peut être pris en charge au titre de la garantie Catastrophe naturelle lors d’événements d’intensité exceptionnelle).

C’est bien, mais on peut faire encore un peu mieux !

Ces contrats premiums peuvent parfois étendre leurs garanties aux dommages causés par d’autres liquides que l’eau (fuel, glycol..) et prendre en charge la surconsommation d’eau.

 

Voilà, vous savez tout ou presque !

 

Cet article a été rédigé par Aukazou, le spécialiste du dégât des eaux.

Venez découvrir Aukazou en cliquant icidevis de remise en état gratuit et gestion globale de votre sinistre pour particuliers et professionnels.

Si malgré cela vous avez un doute sur la qualité de votre contrat d’assurance, aukazou se charge du diagnostic ! C’est simple et gratuit, il suffit de nous adresser une copie ou une photo de votre contrat à l’adresse suivante : contact@aukazou.fr

Cet article est le deuxième de la série sur les dégat des eaux causés par les fuites d’eau,
lire la suite :
>> comment prévenir les dégâts des eaux 
>> Le dégât des eaux en  chiffres

22 mars 2018

 

Tout ce qu’il faut savoir lorsque vous êtes victime d’un dégât des eaux : le Guide gratuit.

← Revenir sur le blog